A la fin du mois d'août, chez mon oncle Michel...

J'étais aussi bronzé que ses chevaux !